Menu

De la déchéance des mœurs politiques en Algérie




Aujourd’hui, je tiens à exprimer toute ma tristesse pour l’Algérie. Le pays voisin de l’Est sombre devant nos yeux dans l’infamie. L’abjection dans laquelle se complaisent certains médias algériens ne peut toucher le Maroc millénaire et ses institutions sacrées. Elle n’est avilissante que pour leurs grossiers commanditaires d’Al Mouradia. Le régime algérien s’est lui-même marqué au fer rouge du sceau de l’ignominie.

Pour tous ceux qui, comme votre humble serviteur, gardaient espoir de parvenir, un jour prochain, à un "gentleman agreement" avec le régime algérien, ne serait-ce qu’en raison d’une géographie que l’on ne peut changer, s’impose désormais la triste vérité. À l’Est, il n’y a rien à escompter. Du moins tant que les caporaux usurpent le pouvoir à Alger.

Qui mieux consulter à propos de la dégradation des mœurs politiques du régime du pays voisin que le célèbre historien maghrébin Ibn Khaldoun, pour qui cela signifie la décadence et, à terme, la déchéance des tenants du pouvoir à Alger.

Des manifestations de colère des populations ne cessent, depuis des semaines, de secouer le Sud et l’Est du pays voisin. Et ce n’est là qu’un avant-goût de ce qui attend les caporaux d’Alger. Il y a encore les militants du Hirak qui se préparent à redescendre à la rue pour exiger un pouvoir civil. Les Algériens en ont plus qu’assez de l’oppression et de la gabegie.

Tel un abcès purulent, le régime du pays voisin de l’Est empoisonne tout autant la vie des Algériens que celle des Marocains. Sa disparition serait un soulagement pour toute la région du Maghreb, et même au-delà, au Sahel et en Méditerranée occidentale.

Les Chengriha, Tawfik, Nizar, toute cette racaille de bidasses mafieux qui tirent les ficelles dans l’ombre doit être neutralisée pour que le Maghreb puisse exister.

Solidarité avec le Hirak algérien jusqu’à la libération du pays voisin du joug des caporaux. Il faut rendre à l’Algérie des rois numides Massinissa et Jugurtha, de la dynastie des Zianides et des martyrs de la guerre d’indépendance l’honneur qui lui revient.

Par Ahmed NAJI






Rédigé par le Samedi 13 Février 2021

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 15 Mai 2021 - 16:38 Les palestiniens ont vaincu ..

Vendredi 14 Mai 2021 - 16:26 Gaza, le jour d'après



 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté



Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html





L'ODJ WEB MAG



Magazine créé avec Madmagz.



Partager ce site