Menu

Désormais, "Green Listed ", le Maroc sort de la liste grise de l’UE


Les efforts du Royaume ont fini par à aboutir à sa sortie définitive de la liste "grise" de l'Union européenne (UE) des juridictions non-coopératives à des fins fiscales. Désormais, le Maroc figure en bonne place dans le club restreint des pays " Green Listed".



A lire ou à écouter en podcast :

break_time1sdesormais_1614074493.mp3 Désormais, "Green Listed ", le Maroc sort de la liste grise de l’UE  (449.72 Ko)

Le Maroc ne figure plus sur la liste grise de l’UE des juridictions non-coopératives à des fins fiscales. Cette bonne nouvelle émane du département des Finances qui ajoute aussi que "le Conseil des affaires étrangères de l’UE, réunissant les 27 ministres européens des affaires étrangères, a adopté ses conclusions sur les juridictions non-coopératives à des fins fiscales, à savoir l’acte formel de l’UE qui confirme l’avis positif du Groupe Code de Conduite du Conseil de l’UE (CCG) et enlevé le Maroc de l’Annexe II – la liste des juridictions en attente d’une évaluation de l’UE sur ses engagements en matière fiscale".

Aussi, précise-t-on de même source, que les conclusions du Conseil de l’UE, approuvées lundi matin, sont l’étape finale et définitive de la procédure qui suit le feu vert des Ambassadeurs des Etats Membres de l’UE et confirme : le Royaume sort définitivement de la liste grise de l’UE et devient donc " Green Listed".  


Un nouveau " statut "

Ce nouveau " statut " consacre, quelque part, les efforts que le Royaume avait entrepris depuis 2018, pour s’assurer de la conformité de son système fiscal avec les principes mondiaux de transparence et d'imposition équitable, tels qu'inscrits dans les critères de la liste de l'UE. Et est, aussi, un gage de confiance à même de rehausser son attractivité et rassurer les investisseurs sur le caractère sain de sa fiscalité.
Cette sortie tombe à point nommé au vu de  l’état actuel des choses et au vu du processus de relance enclenché durant lequel le Maroc a besoin d’une bonne reconsidération de la part de ses principaux partenaires ainsi que d’un bon repositionnement sur les marchés internationaux.

Noureddine BATIJE 







Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Février 2021 - 17:12 22 Juges dans le collimateur de la Justice à Rabat ?




Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté