Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search





Eau et ménages : quelle équation ?


Le Maroc connaît depuis quelques années des périodes de sécheresse qui commencent d ‘ores et déjà à se ressentir que ce soit sur le coût de la facture d’eau payée par les ménages, sur l’agriculture ou sur le remplissage des barrages. Ces derniers, notre fierté depuis plusieurs décennies grâce à une politique bien pensée, se vident faute au gaspillage d’eau par la population, aux pluies qui se font rares, aux canicules et aux sécheresses, à l’approvisionnement en eau et à l’assainissement, à la croissance démographique et urbaine, au changement climatique...



L’alimentation en eau potable et pour l’irrigation au Maroc accuse un coup par manque de précipitations, surtout en ces trois dernières années. Les ressources en eau se tarissent, et maintenir un accès durable et équitable aux services d'eau  pour la population devient de plus en plus difficile.

Cet élément vital indispensable à la vie humaine devient une « denrée » rare. L’eau se place comme l’un des « hot-spots » (points chauds) mondiaux du changement climatique. C’est pour cela que chacun doit y mettre du sien et rationaliser ses besoins en eau pour éviter, d’ici quelques années, de se retrouver avec des pénuries d’eau tangibles.

Parmi les solutions durables, c’est que les ménages changent certaines de leurs habitudes et essaient de minimiser leurs besoins en eau. L’économie d’eau incombe à tout un chacun. La gestion domestique en eau devient une nécessité capitale, vue ce que dépense chaque ménage en eau  

Afin de préserver l’eau, les familles se doivent de réduire leur consommation et d’éviter les gaspillages. L’eau potable du robinet est précieuse, d’où l’intérêt de rationaliser son usage à travers des gestes simples et de ne pas laisser des litres d’eau couler pour laver un verre, puisqu’un robinet ouvert représente en moyenne 12 litres par minute. Aussi, il est facile de réparer des fuites d’eau à travers des joints pour éviter les goutte-à-goutte fréquents dans certaines maisons, et qui représentent 4l d’eau gaspillée par heure. Il est également intéressant de savoir qu’une fuite de chasse d’eau fait perdre 25 litres par heure. Des chiffres qui,  une fois, cumulés tout au long de l’année, sont très représentatifs de l’ampleur de la problématique de pénurie d’eau. 

Les défis socio-économiques liés à l'eau sont majeurs. D’autant plus qu’à travers la crise pandémique, l’eau devient encore plus indispensable. Les lavages fréquents ont augmenté la consommation en eau, de 9 à 12 litres par personne et par jour, soit  5 % de plus pour la demande d'eau à usage domestique.





Mercredi 2 Mars 2022

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 25 Juin 2022 - 07:40 Le prix du blé a (enfin) chuté

Mercredi 22 Juin 2022 - 12:36 Le tournant africain

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | Revue de presse | L'ODJ Podcasts | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.