Menu

HFF : Billet de cette semaine




HFF : Billet de cette semaine

Les chiens du front Polisaroide !

Si vous aimez les chiens, fermez les yeux et les oreilles. Que diriez- vous des bergers allemands , des Belges malinois et des labradors !?

Mignons non! ?

Sauf lorsqu'il s'agit des trois races similaires à celles dressées par l'armée algérienne et portant des colliers dotés de caméras et de récepteurs. Et bien nos braves soldats postés aux frontières de nôtre Sahara ont averti leur commandement du changement dans la nature des canins habituellement sacrifiés par les milices du Polisario qui les envoient à une mort certaine pour faire exploser les mines et se frayer un chemin . Et nos valeureux militaires stationnés sur le mur des sables ne trouvent d'autre alternative que de tirer sur ces chiens dressés à s'approcher de la ceinture sécuritaire 

A l'approche de Thanksgiving , tiens c'est dans trois jours, et des fêtes de Noël où des dizaines de millions de dindes seront sacrifiées , on n'entend plus les bruyantes associations occidentales de défense des animaux qui ont cette fâcheuse habitude d'attaquer les Chinois parce que le chinois mange du Chien comme tout asiatique mange du porc , des serpents et même des insectes , comme d'autres africains mangent du singe . Heureusement que la propagande des mercenaires n'en a pas profité pour accuser nos soldats de manger des chiens. 

Nos soldats sont des lions et ne mangent pas de chien .

Mais , là on peut même évoquer le motif d'ingérence " humanitaire" pour dénoncer et sauver ces malheureux chiens - kamikazes qui sont exploités de manière scandaleuse et franchement hideuse par les mercenaires. En Europe, on reconnaît des droits aux animaux et beaucoup militent pour que ces derniers ne soient plus exploités dans les cirques. Voilà , on vous aura averti : il faut sauver les chiens- soldats malgré eux, utilisés par les séparatistes.

Plus de policiers, plus de sécurité..

Un récent rapport de l'Institut Royal des études stratégiques indique que le nombre de policiers au Maroc pour chaque 100 000 habitants est passé de 147 en 2003 à 200 en 2017. Et ce chiffre devrait encore grimper pour lutter de manière efficace contre les différentes facettes du crime , l'Institut conseillant de recruter davantage , le taux d'agressions en tous genres restant élevé et s'est même envolé de 60% entre 2003 et 2017. On ne vous parle ici , en même temps , que des flics en uniforme et même pas des dizaines de milliers de yeux invisibles qui veillent , jour et nuit , pour la sécurité et la stabilité du pays.

Mais ce qui serait intéressant pour ce genre d'études c'est de voir combien nous avons - en comparaison - également de médecins , d'infirmiers et d'enseignants , pour l'occasion, pour la même proportion d'habitants.

La DGSN s'est fortement modernisé ces dernières années et a renforcé ses effectifs en nombre et en qualité , et mieux cette structure recrute régulièrement des milliers de jeunes qui subissent des formations qui ont font des profils pointus et performants , nonobstant l'image négative que peuvent avoir les flics chez nous , comme dans le monde entier.

Il y a des métiers ingrats , c'est tout.

Après , le débat reste ouvert si cela vous dit: nous faut-il plus d'Etat ou moins d'Etat !?

On se sucre bien..

Savez- vous que le groupe du PJD au parlement a proposé que soient surtaxés tous les produits qui contiennent du sucre comme les biscuits, les glaces , chocolateries , produits laitiers et autres boissons , mais pas le sucre en tant que produit brut .

Après une augmentation de 50% dans le cadre de cette taxe intérieure de consommation lors de la loi de finances 2019 , les députés du PJD sont revenus à la charge et voulaient inclure de nouveaux produits laitiers et autres confiseries dans le cadre de la loi de finances 2021 .

Le président du groupe PJD , médecin de son état , ayant évoqué la nécessité de préserver la santé publique, mais heureusement que certains membres du gouvernement ont trouvé que le moment était très mal choisi vu la conjoncture très compliquée que subit l'agro-alimentaire en ce moment.

Mais notre bonhomme , apparemment très soucieux de la santé Publique des marocains , a promis que le dossier n'était clos que temporairement et que le gouvernement allait revenir à la charge l'année prochaine.

Eh Ho , messieurs dames du PJD , si vous êtes vraiment soucieux de la santé des marocains il n'y a pas que cela à faire, et si vous n'avez que cette idée de taxe en tête , moi des alternatives je suis prêt à vous en prêter tout un paquet.

Proposer des taxes à longueurs d'année ne fait pas une culture politique productive et à grande valeur ajoutée , et encore plus en cette période où le pays a besoin de davantage d'usines, d'entreprises et d'investissements créateurs d'emploi et de richesse .Au lieu de cela , on voudrait sanctionner les salariés et surtaxer les produits de consommation alors que c'est juste des solutions de facilité..

Et puis bon, aux dernières nouvelles le sucre n'est pas trop bon pour la santé , il suffit juste de limiter sa consommation et de surveiller son alimentation et son mode de vie.


Hafid Fassi Fihri / Arrissala / L'ODJ









Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté