Menu

L’ANAPEC et l’OIM débattent du cas des travailleuses saisonnières en Espagne

Présentation des résultats de l’étude sur l’autonomisation des travailleuses saisonnières participant au programme de migration circulaire


L’Agence Nationale de Promotion de l’Emploi et des Compétences (ANAPEC) et l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) coorganisent , le jeudi 1er Avril 2021 à Rabat, un Atelier national hybride (en présentiel et à distance) dans l’objectif de débattre des défis et besoins multidimensionnels que rencontrent les travailleuses saisonnières qui partent travailler dans la cueillette des fruits rouges en Espagne, une fois de retour au Maroc.
Cet Atelier promet aussi de présenter les résultats de l’étude sur l’autonomisation de ces mêmes travailleuses.



A lire ou à écouter en podcast :

break_time500msl_anapec_1617216703.mp3 L’ANAPEC et l’OIM débattent du cas des travailleuses saisonnières en Espagne  (552.75 Ko)

A cet effet, un communiqué de l’ANAPEC indique que cet Atelier sera aussi l’occasion pour présenter pour la première fois les résultats des trois rapports de l’étude : le premier portant sur l’analyse de l’impact socio-économique du programme de migration circulaire sur les travailleuses saisonnières, leur famille et leur communauté, le deuxième sur l’identification et l’analyse des profils entrepreneuriaux chez les travailleuses et le diagnostic approfondi de leurs compétences et aptitudes à l’entrepreneuriat et le troisième sur l’identification des marchés et secteurs porteurs d’opportunités d’entrepreneuriat féminin et la cartographie des mécanismes de financement.


Au-delà des diagnostics, des mesures concrètes à retenir

Aussi, est-il précisé, de même source, qu’au-delà des diagnostics, cette rencontre sera aussi une occasion privilégiée pour formuler des recommandations et des mesures concrètes à même d’améliorer l’accompagnement des travailleuses saisonnières, notamment après leur retour au Maroc, et pour réfléchir aux différentes stratégies qui permettront une meilleure synergie entre les différentes parties concernées.

Pour cela, en plus de plusieurs acteurs nationaux, régionaux et locaux concernés par la question de l’autonomisation des femmes et des représentants d’institutions publiques, des associations de la société civile et des organismes de financement, des travailleuses saisonnières sont conviées à ce rendez-vous pour témoigner de leurs propres expériences en la matière.
Un rendez-vous inscrit dans le cadre du projet IRTIQAA « Autonomisation des femmes travailleuses migrantes circulaires au Maroc », mis en œuvre en partenariat entre l’ANAPEC et l’OIM, grâce à l’appui financier du Fonds de l’OIM pour le développement (IDF), précise la même source.

La Rédaction



Noureddine Batije


Rédigé par Noureddine Batije le Mercredi 31 Mars 2021

Dans la même rubrique :
< >


 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté