Menu

L’infection urinaire chez la femme


Comment la reconnaître, comment la traiter et surtout comment la prévenir



Dr Intissar HADDIYA
Dr Intissar HADDIYA
Entretien avec Dr Intissar HADDIYA Professeur de Néphrologie / Faculté de médecine d’Oujda réalisé par Dr Anwar CHERKAOUI
 
Particulièrement fréquente chez les femmes, l’infection urinaire peut toucher une ou plusieurs parties de l’appareil urinaire.
La cystite en est la forme la plus courante. Il s’agit d'une inflammation de la vessie, qui est souvent provoquée par la prolifération de bactéries intestinales. Elle se présente généralement par des douleurs ou des brûlures lors de l’émission de l’urine. Pour éviter la survenue d’une infection urinaire, il est important d'adopter les bonnes mesures d’hygiène. Aussi, si des anomalies de l’appareil urinaire sont identifiées, leur correction est également nécessaire.
 
Dr . CHERKAOUI : Qu’est ce que l’infection urinaire?
 
Pr Intissar HADDIYA : Il s’agit d’une infection qui peut toucher une ou plusieurs parties de l’appareil urinaire. Ce dernier est constitué des reins, des uretères, de la vessie et l’urètre (figure 1). Pour une meilleure compréhension, les constituants de l’appareil urinaire sont:  - Les reins : organes qui épurent le sang des déchets et toxines du métabolisme et assurent l’équilibre hydrique, minéral et acido-basique de l’organisme. Aussi, les reins produisent et sécrètent un certain nombre d’hormones essentielles.- Les uretères sont de petits canaux à travers lesquels l’urine passe des reins à la vessie. - La vessie est un réservoir d’urine.- L’urètre permet d’évacuer l’urine de la vessie.
 
 
Dr A. CHERKAOUI : Quels sont les principaux types d’infections urinaires chez la femme?
 
Pr Intissar HADDIYA : Une infection peut survenir dans différentes parties des voies urinaires. Voici les deux principales infections urinaires chez la femme :
           
- Cystite (infection/inflammation de la vessie): Très fréquentes, et se manifestent par des brûlures lors de l’émission de l’urine et une fréquente envie d'uriner. 
- Pyélonéphrite (infection des reins): c’est la plus grave des affections touchant le système urinaire. Elle peut provoquer de la fièvre, des frissons, des nausées, des vomissements et des douleurs lombaires qui peuvent être bilatérales.
        

Dr A. CHERKAOUI : Quels sont les causes  et facteurs favorisant l’infection urinaire chez la femme?
 
Pr Intissar HADDIYA : Les germes responsables des infections urinaires chez la femme sont souvent des bactéries de la famille des entérobactéries. Ce sont des bactéries d'origine digestive: Escherichia coli (80% des cas); Proteus mirabilis; Entérobacter, etc. Pour des raisons anatomiques, le risque de contracter une infection urinaire est plus élevé chez les femmes. En effet, les bactéries de l’appareil digestif peuvent remonter plus facilement de l'urètre (plus court que chez l’homme) vers la vessie et proliférer dans l'urine. Un défaut d'hygiène locale peut donc favoriser ces infections chez la femme. D'autres conditions tels le diabète, les changements hormonaux (grossesse ou pré-ménopause), la sclérose en plaques et tout ce qui affecte le débit urinaire, comme les calculs rénaux, un accident vasculaire cérébral ou une lésion de la moelle épinière, peuvent augmenter le risque d’infection urinaire. Il est à noter que l'infection urinaire chez la femme, peut être favorisée par une hydratation insuffisante, une constipation, ou une malformation de l'appareil urinaire.
           
Dr A. CHERKAOUI : Quels sont les symptômes d’une infection urinaire?
 
Pr Intissar HADDIYA : Les symptômes d'une infection urinaire peuvent inclure:
 
- Une sensation de brûlure lors de l’émission de l’urine.
- Des douleurs ou une pesanteur dans le dos ou le bas de l'abdomen.
- Une envie fréquente ou intense d’uriner.
- Des urines troubles hémorragiques et/ou malodorantes.
- Une fièvre ou des frissons parfois (signe que l'infection a atteint les reins)
 
Dr A. CHERKAOUI : Quels sont les principaux bilans complémentaires ( biologie et radiologie à faire ) ?
 
Pr Intissar HADDIYA : En premier lieu, la bandelette urinaire (disponible en pharmacie) permet d'orienter le diagnostic en une minute, en révélant la présence de globules blancs et de nitrites.
L'examen cytobactériologique des urines (ECBU) confirme le diagnostic en identifiant la bactérie et sa sensibilité aux antibiotiques.
Lorsqu'il s'agit d'une pyélonéphrite aiguë, un bilan radiologique (radiographie de l'abdomen, échographie rénale) peut-être réalisé à la recherche d'une cause favorisante (calcul par exemple).
 
En cas d'infections urinaires à répétition, un bilan radiologique plus approfondi est nécessaire afin d'éliminer une malformation anatomique favorisante.
 
Dr A. CHERKAOUI : Sur quoi se base le traitement de l’infection urinaire ?
 
Pr Intissar HADDIYA : De manière générale, le traitement des infections urinaires repose sur l'antibiothérapie, la majoration des boissons ainsi que la prise en charge des facteurs favorisants.
 
- En cas de cystite simple (isolée non récidivante) : actuellement, les traitements minute à base d’antibiotiques sont privilégiés.
- En cas de pyélonéphrite aiguë, les antibiotiques peuvent être prescrits pendant 2 à 3 semaines selon les résultats de l'antibiogramme.
- Dans le cas d'une pyélonéphrite par obstacle (rein obstrué par un calcul par exemple), une intervention de drainage est indiquée en urgence afin de sauver la vitalité du rein.
 
Il est impératif de garder à l’esprit que lorsqu’une infection urinaire n’est pas traitée à temps ou lorsque l’antibiotique administré n’est pas adapté, les bactéries résistantes peuvent remonter de la vessie vers les reins causant une pyélonéphrite. En outre, des infections urinaires à répétition peuvent léser le rein et engendrer une insuffisance rénale chronique.
 
- Majoration des boissons :
En dehors des situation où il existe un obstacle au niveau des voies urinaires (calcul par exemple). La boisson orale abondante permet d’éliminer les bactéries en assurant un bon débit urinaire. Le médecin peut également prescrire un médicament pour apaiser la douleur.
 
- Les compléments alimentaires de canneberge :
 
Les compléments alimentaires à base de canneberge (Cranberry en anglais) sont souvent promus pour prévenir ou traiter les infections urinaires, et ce en empêchant les bactéries  Escherichia coli - la cause la plus fréquente d'infections des voies urinaires - de coller aux parois de la vessie, où elles peuvent provoquer une infection.
Les doses recommandées peuvent varier d’une personne à l’autre. C’est pourquoi il est important de consulter son médecin avant de commencer une cure de ces compléments.
 
Dr A. CHERKAOUI  Des conseils pour éviter l'infection urinaire chez la femme ?
 
Pr Intissar HADDIYA : En premier, Vider la vessie dès que le besoin d’uriner se ressent tout en s’assurant que la vidange est complète. S’essuyer de l'avant vers l'arrière après avoir utilisé les toilettes.Boire beaucoup d'eau. Éviter les sprays et les produits parfumés d'hygiène intimes; ces derniers sont potentiellement irritants.Uriner après un rapport sexuel pour éliminer les germes qui aurait pu pénétrer l’urètre.Maintenir la région génitale au sec. Éviter les pantalons serrés et les sous-vêtements en nylon.Privilégier  les sous-vêtements en coton et les vêtements amples.         
 
           
Intissar HADDIYA
Professeur de Néphrologie et auteure de Romans
Faculté de médecine d’Oujda

Dr Anwar CHERKAOUI
Lu 668 fois
Jeudi 8 Avril 2021





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 13 Avril 2021 - 02:15 Le lipœdème, ce n'est pas l'obésité

Lundi 12 Avril 2021 - 23:44 Nos astuces pour réussir le régime



 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de ces articles, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de ce portail d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.