lodj
YouTube
Facebook
Instagram
Twitter
LinkedIn
Tiktok
Podcast
L'ODJ TV
Other






La Chine se remet au travail, l'Economie mondiale guérira du Parkinson


Alors que l'économie mondiale se dirigeait sûrement et maladroitement, vers une récession programmée, supposée juguler une inflation inédite, la Chine décide de "tsunamer" ce fleuve "tranquille" empoisonné.



Écouter le podcast en entier :


Par Najib Mikou

Après trois années de verrouillage, par l'effet du Covid19, accompagné d'une stratégie sanitaire de "zéro contaminé", ayant généré la plus faible croissance économique depuis plusieurs décennies, la Chine a fait un formidable volte-face le 8 janvier dernier, en décrétant la réouverture de ses frontières et la pleine remise en marche de sa machine industrielle.

Faut-il rappeler ici que pour faire tourner cette machine, la Chine achète 1/5 du pétrole mondial, plus de 1/2 du cuivre, du nickel et du zinc raffinés sur la planète, et plus des 3/5 du minerai de fer?!

Ce qui fait craindre trois effets majeurs, dès les toutes prochaines semaines, et au plus tard dès le 2ème semestre de cette année :

1- le retour à la flambée des prix des principales matières premières,

2- une forte turbulence dans l'approvisionnement des marchés en matières premières, similaire à celle vécue du 2ème trimestre 2022 au 2ème trimestre 2023,

3- le retour en force de l'inflation, après quelques mois de timide accalmie.

Il faut reconnaître que le réveil chinois était très prévisible, pour ne pas dire qu'il a même tardé à venir, au risque de perturber structurellement l'offre mondiale et de laisser émerger d'autres bassins substitutifs d'approvisionnement et d'influence, que la Chine ne peut stratégiquement supporter.

Quoique la récession programmée par les puissances occidentales, ait constitué une aubaine pour la Chine confinée, en ce sens qu'elle lui a donné le temps nécessaire à son long redressement sanitaire.

 

Maintenant que la Chine se remet au travail, la donne économique internationale, est appelée à changer substantiellement et à relativiser les trois effets cités plus haut.

Les Occidentaux seront nécessairement amenés à vite changer leur stratégie de récession programmée, pour pouvoir prendre part à la nouvelle dynamique, aussi bien en termes de demande que d'offre.

La Russie pour sa part, y trouvera le débouché inespéré pour ses abondantes matières premières boycottées, et la ressource financière inestimable pour diligenter le destin qu'elle veut pour l'Ukraine.

Par conséquent, la décision chinoise s'avérera incontestablement être, la première très bonne nouvelle de l'an 2023.

Les craintes de renchérissement, de turbulence et d'inflation, auront bien lieu, mais ne seront que de très courte durée, ne dépassant pas la fin du 3ème trimestre 2023, et l'Economie mondiale reprendra dès le 4ème trimestre, le chemin de la forte croissance, d'une faible inflation et de taux directeurs faibles.

Finalement, l'Occident brandissant relocalisation et souverainetés, n'a nullement profité du long confinement d'une Chine qui s'avère être encore plus puissante et incontournable que jamais.

Rédigé par Najib Mikou

 



Lundi 23 Janvier 2023


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 5 Février 2023 - 12:59 Une société en souffrance mentale…

Chroniqueurs invités | Experts invités | Coup de cœur



Magazine créé avec Madmagz.






Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.

 




















Revue de presse