Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search





Le pouvoir des « variants Covid » à la grecque


Nomenclature en lettres grecques…Jusqu’à épuisement ou « essoufflement »

Depuis 2019, on nous sort des « variants » à la grecque, autrement dit, des appellations de variants du Sars cov 2, issus de l’alphabet grec. Des lettres, quoique grecques, mais dont le mal, autrement dit, des maladies à coronavirus qui émanent du reste du monde.



Le pouvoir des « variants Covid » à la grecque
Si au départ, la pandémie à la Covid 19 est issue de la Chine, l’appellation des variants, ces « touristes » malveillants amenant des cadeaux de partout, via les cieux, a d’autres origines.

Le variant anglais est baptisé alpha, le variant sud-africain « Beta », le brésilien s’appelle « Gamma », les variants indiens ont pour noms « Delta » et « Kappa », et le tout dernier d’Afrique du Sud, Omicron.

Et voilà que le Maroc leur ferme les cieux. Vivement des jours meilleurs !
 
Jusqu’ici, on compte quelque 20 variants basés sur l’alphabet grec, à savoir, Alpha, Beta, Gamma, Delta, Epsilon, Zeta, Eta, Thêta, Iota, Kappa et Lambda. Chacun a son origine, sillonnant les 4 coins du monde, de lettre en lettre, de variant en variant et de mutation en mutation.

Le dernier en ligne est Omicron, qui représente la 15ᵉ lettre de l'alphabet grec.

A-t-on sauté des lettres ? A savoir.

Le commun des mortels commence déjà à compter jusqu’à 24, donc jusqu’à épuisement des lettres  de l’alphabet grec. Quelle est la prochaine lettre grecque ?  Et au suivant !
 
 Pour ceux qui ne connaissent pas l’alphabet grec, je vous promets que ce ne sera plus le cas d’ici peu. Avec la vitesse de propagation de la covid 19, de ses variants et de ses mutations, il sera vite appris, il suffit juste de suivre la nouvelle nomenclature des variants du SARS-CoV-2, fondée sur l’alphabet grec.

Sur quoi sont basées ces appellations ?
l s’agit de l’OMS qui nous sort à chaque fois les noms de variants du SARS-CoV-2 (mutations sur le gène S codant la protéine Spike) classés VOC et VOI, fondée sur l’alphabet grec.
La protéine spike, encore appelée protéine S ou protéine de spicule, sert au virus à se fixer sur le récepteur ACE2 présent sur la membrane des cellules humaines qu’il infecte.

Quand va-t-on voir le bout du tunnel avec cette crise pandémique qui a chamboulé le monde ? J’espère que ce ne sera pas jusqu’à épuisement des 24 lettres grecques. D’autant plus que l’infection devient plus virulente, avec  le temps. Le dernier variant Omicron craint en ces temps. Mais, quel est son pouvoir ? C’est une question qui reste sans réponse.
Il en reste 9, d’après le classement(24), si l’on n’a pas sauté certains.

Va-t-on s’en sortir ? Est-ce la fin du monde ?

Corona, corona pas !

Trêve de réflexion, avec tous ces aléas de la vie qui surgissent de nulle part et de toutes parts, essayons de profiter de notre vie, des petits plaisirs qui sont encore accessibles.

Si de tout temps, l’on pouvait faire des projets, rêver, « dessiner » en quelque sorte son avenir. De nos jours, il faut vivre au jour le jour, se remémorer un passé jusqu’ici plaisant et rire tant que le rire est encore à la portée.

Bouteina BENNANI
 





Dimanche 28 Novembre 2021

Billet



Magazine créé avec Madmagz.