Menu

Les brigands polisariens veulent déclarer forfait !


À Rabat, le téléphone sonne et c’est le numéro du polisario qui s’affiche ! Pas question de répondre, on ne s’abaisse pas à traiter avec des brigands. Les loups vont finir par se manger entre eux.



A lire ou à écouter en podcast :

break_time500msles_briga1617270256.mp3 Les brigands polisariens veulent déclarer forfait !  (865.22 Ko)

Regrets et lamentations des pleureuses du polisario pour avoir imprudemment osé déclarer la fin du cessez-le-feu, à la mi-novembre de l’année écoulée. Ils ont tiré vainement près de 140 salves de communiqués sur les Forces Armées Royales, qui se sont contentés, pour leur part, de cibler comme des pigeons les miliciens du polisario qui s’approchaient trop du « Mur de sécurité ».

A Rabbouni, quartier général des polisariens, la clique de Brahim Ghali tient des réunions secrètes pour trouver une solution à l’impasse dans laquelle elle s’est elle-même empêtrée, ces criminels étant taraudés par la crainte de se faire régler leurs comptes par leurs propres combattants.

Le tortionnaire maudit

La dernière trouvaille a été d’aller demander à Nouakchott son intercession auprès de Rabat, dans l’espoir de retourner à la table des négociations. La première délégation polisarienne chargée de cette mission a fait le pied de grue dans un hôtel de la capitale mauritanienne, la semaine écoulée, personne ne voulant la recevoir.

Fut alors envoyé à Nouakchott en catastrophe Bachir Mustapha Sayed, le félon qui a trahi son propre frère, El Ouali, fondateur du polisario mort assassiné en juin 1979, lors d’une certaine attaque contre… Nouakchott !

Ce n’est pas pour médire, mais Dieu n’aime pas les traîtres, et ‘Lbichir’, diminutif méprisant qui lui a été accolé par les victimes de ses séances de tortures dans les bagnes de Rachid et Eddhaibia, a vu la malédiction s’abattre sur sa fille, qui s’est lancée, en Espagne, dans une carrière d’actrice de films ‘X’. Seules les voies du Seigneur sont impénétrables, pas celle du militantisme polisarien.


Séparatistes en perdition

Après cette courte digression de mauvaise langue, et pour en revenir à la mission de ‘Lbichir’ à Nouakchott, celle-ci consistait à supplier le président Mohamed Ould El Ghazouani de toucher un petit mot aux Marocains, histoire de les tirer des sables mouvants dans lesquels ils s’enfoncent de jour en jour.

Le vulgaire tortionnaire ‘Lbichir’, qui compte nombre de Mauritaniens à son actif, a donc été reçu quelques instants par le chef de l’Etat mauritanien, qui a lu le message dont ce dernier était porteur. Ce que les polisariens ne parviennent pas à admettre, c’est que Rabat n’a nullement l’intention de négocier avec des brigands.

Dans les camps, les miséreux miliciens du polisario, surtout ceux des tribus Tekna et Rguibat Sahel, guettent leur heure en nettoyant leurs AK47. Ce n’est peut être plus efficace contre les FAR, mais ça l’est sûrement encore contre la mafia qui dirige les camps de la honte à Lahmda de Tindouf, en Algérie.

Les brigands au trou !

Quand les habitants de ces camps voient les vidéos de la séparatiste de l’intérieur Soltana Khaya en train de faire le guignol dans sa maison à Boujdour, ils regardent surtout les signes de l'aisance dans laquelle elle vit.

Nombre d’entre eux aimeraient bien échanger de place avec elle et c’est leur marocanité qu’ils ont plutôt envie de manifester. Quand à Aminatou Haïdar, elle est devenue le symbole du militantisme sonnant et trébuchant.  

En Algérie, c’est la consternation. Selon les autorités du pays voisin, un seul Marocain serait derrière le Hirak, un trentenaire qui a été arrêté et condamné à six mois de prison. Les Algériens ont toujours su que leurs dirigeants les prennent pour des imbéciles, mais pas à ce point.

En fin de compte, Marocains et Algériens sont sur la même longueur d’ondes ; pas question de négocier avec des brigands, que ce soit les polisariens ou leurs commanditaires. Qu’ils soient arrêtés, jugés et condamnés pour leurs forfaits, c’est tout !



Ahmed Naji


Rédigé par Ahmed Naji le Jeudi 1 Avril 2021

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Avril 2021 - 19:11 Tariq ramadan prépare-t-il sa vengeance ?

Jeudi 8 Avril 2021 - 14:37 Ramadan 2021 : Bonne ‘Tramdina’



 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté