Menu

Les félins marocains face au déclin




Article à écouter en podcast

5fc0c8ad3721e9_12755553.mp3 Podcast  (6.21 Mo)

Plusieurs espèces de félins vivent encore dans les écosystèmes du Royaume. Le point en cette célébration de la Journée Mondiale du Tigre.


Une caméra-piège installée au sein du parc culturel de l’Ahagaar a livré en avril dernier la preuve que le guépard d’Afrique du Nord est encore présent en Algérie. Cette bonne nouvelle rappelle à qui veut bien s’en soucier que le Maghreb est aujourd’hui, comme jadis, un territoire où vivent plusieurs espèces remarquables de félins. Quant au guépard, en dépit des tentatives de débusquer ses traces dans le territoire marocain, le plus rapide des animaux terrestres du monde demeure introuvable depuis plus de 20 ans.

Des espèces résistantes

« Les espèces de félins qui vivent encore au Maroc ont pour la plupart une plasticité écologique très large. » « Le caracal et le serval sont des animaux très discrets qui ont tendance à s’éloigner des zones habitées. Ces animaux cherchent le plus souvent des habitats où il n’y a pas de parcours et où abondent les proies. Ces deux félins sont également d’excellents chasseurs qui, cependant, ne s’attaquent au petit bétail que très rarement », souligne Pr Imad Cherkaoui. 
 

Chat des sables et chat ganté

Ancêtre direct des chats domestiques, le chat ganté vit également dans plusieurs écosystèmes du Royaume où il est d’ailleurs menacé -entre autres- d’hybridation avec les chats errants. En voyant un individu de cette espèce dans la Nature, le néophyte pourrait croire qu’il s’agit d’un simple chat de gouttière. La ressemblance du chat ganté avec le chat domestique est cependant trompeuse, car l’ancêtre est bien plus farouche et sauvage que sa descendance. Contrairement au chat ganté qui a une aire de répartition assez large, le chat des sables, pour sa part, ne ressemble pas aux chats domestiques.

- Nous n’avons malheureusement pas pu observer de léopard directement. Notre équipe a cependant collecté plusieurs indices de présence de l’espèce. Après enquête, nous avions conclu que ces traces ne pouvaient être attribuées qu’à un léopard.

Le léopard est un animal qui peut parcourir de longues distances et qui sait très bien s’adapter et se camoufler.
 

Rédigé par Oussama ABAOUSS le Dimanche 2 Août 2020 sur www.lopinion.ma  

Dimanche 13 Décembre 2020

Rédigé par Rokia Dhibat le Dimanche 13 Décembre 2020


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 18 Février 2021 - 12:27 Plus de "Surprises" chez McDonald's




Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté