Menu

Les maladies rhumatismales dans l’environnement marocain


​Entretien avec Dr Rachid BAHIRI, Professeur de rhumatologie à la Faculté de Médecine et de Pharmacie de Rabat et Directeur de l’hôpital universitaire El AYACHI de Salé



les_maladies_rhumatismales_dans_l_environnement_marocain.mp3 Les maladies rhumatismales dans l’environnement marocain.mp3  (1.93 Mo)

Quelles sont les maladies rhumatismales les plus fréquentes au Maroc  ?
 
 
Entretien réalisé par Dr Anwar CHERKAOUI
 
Les marocains et les marocaines sont-ils conscients des particularités des différentes maladies rhumatismales?  Il est aberrant aujourd’hui, qu’on continue de dire je suis atteints de rhumatismes: عندي روماتيزم. Il y a plusieurs types de rhumatismes, crie haut et fort, Dr Rachid BAHIRI, professeur de rhumatologie à la faculté de médecine et de pharmacie de Rabat, et directeur de l’hôpital universitaire El Ayachi de Sale, spécialisé dans les maladies rhumatismales. Dorénavant, il faut faire la distinction entre les différentes maladies rhumatismales: cervicalgie, gonarthrose, goutte, sciatique, ostéoporose et tendinite.
 
 
Dr Anwar CHERKAOUI : On parle de douleur au niveau du cou, qualifiée de cervicalgie, de quoi s’agit il exactement ?
 
 Pr Rachid BAHIRI : La cervicalgie est une douleur du cou qui peut s’accompagner de torticolis. Lorsqu’elle irradie le long du membre supérieur avec ou sans fourmillements, on parle de névralgie cervico-brachiale. Elle peut être très intense et faire souffrir le jour mais aussi la nuit. Elle est le plus souvent due à une arthrose cervicale et/ou une hernie discale. Votre rhumatologue reconnaît la nature de la cervicalgie et en précise l’origine par examen clinique détaillé. Des explorations complémentaires sont parfois nécessaires. Le traitement dépend de la cause, il repose sur Un traitement médicamenteux, Le port d’un collier cervical peut être utile et la rééducation fonctionnelle prescrite en dehors des crises. Ainsi, la prise en charge précoce de la cervicalgie par votre rhumatologue est nécessaire pour éviter les éventuelles complications. 
 
 Dr Anwar CHERKAOUI : l’atteinte de l’articulation du genou est appelée  gonarthrose. Comment se manifeste cette maladie articulaire ?
 
Pr Rachid BAHIRI : C’est la maladie du cartilage du genou qui est la localisation la plus fréquente de l’arthrose. Elle peut atteindre l’articulation entre le fémur et la rotule ou le fémur et le tibia. Elle se voit le plus souvent sans cause évidente chez une femme obèse vers la cinquantaine. Mais elle peut également être due à une autre cause (déformation des jambes, fracture, rhumatismes inflammatoires chronique, etc.). Elle se manifeste par une douleur ou une gêne à l’effort (à la marche, à la montée et surtout à la descente des escaliers, etc.). Les clichés radiologiques permettent le diagnostic. La ponction du liquide articulaire permet de soulager le patient et d’analyser ce liquide. Son évolution peut être lente, rapide ou par poussée. Le traitement repose essentiellement sur les médicaments et la rééducation. Le traitement est chirurgical dans certains cas. D’où l’intérêt de consulter très tôt un généraliste qui peut le cas échéant orienter vers un rhumatologue
 
 
 Dr Anwar CHERKAOUI: Beaucoup de personnes ignorent que la goutte est une maladie rhumatismale ? 

Pr Rachid BAHIRI : La goutte est due à une surcharge de l’organisme en acide urique dépassant 70 mg/l. Elle survient, le plus souvent, sans cause apparente sur un terrain génétiquement prédisposé touchant l’homme dans 95% des cas. Parfois, elle est secondaire à des maladies rénales ou hématologiques ou à l’ingestion prolongée de certains médicaments. La suralimentation peut déclencher ou révéler la maladie. Son expression clinique peut être  soit aiguë : frappant avec prédilection le gros orteil mais les autres articulations peuvent être atteintes, soit chronique en rapport avec les dépôts uratiques appelés « tophus » siégeant dans les tissus des extrémités (pavillon de l’oreille, coudes, genoux), le rein (calculs voire insuffisance rénale), dans les articulations périphériques constituant une polyarthrite déformante, asymétrique, douloureuse mais peu invalidante. Le traitement a un double but, juguler l’accès aigu par des médicaments dont la colchicine demeure la plus spécifique et baisser la surcharge urique de l’organisme par des médicaments dits hypouricémiants, un régime approprié et par des boissons abondantes.
 
Dr Anwar CHERKAOUIبوزلوم ou  La sciatique est liée à une usure des vertèbres ?
 
Pr Rachid BAHIRI : La sciatique est une douleur du membre inférieur relevant le plus souvent d’une compression de la racine du nerf sciatique par une hernie discale (saillie du disque cartilagineux situé entre deux vertèbres). Il existe de nombreuses autres causes possibles de la sciatique.  Devant une sciatique simple sans signe gravité, l’imagerie n’est pas systématique. Les radiographies standard et les examens plus sophistiqués (scanner ou IRM) ne sont nécessaires qu’en préopératoire ou en cas de signes de graviter. La majorité des sciatiques par hernie discale ne s’aggrave pas et guérit en moins de 3 mois sans que la hernie ait été enlevée. Seules 2 à 5% des sciatiques sont opérées ou opérables. Le traitement médical de la sciatique associé : repos relatif, Médicaments, infiltrations, port d’un corset, exercices et réduction. Le recours à la chirurgie ne se conçoit qu’après échec de toutes les tentatives médicales bien conduites et lorsque la sciatique reste invalidante et douloureuse dans un délai supérieur à 2 à 3 mois.
 
Dr Anwar CHERKAOUI : Que de femmes marocaines se brisent les os, et elles ignorent qu’il s’agir de  l'Ostéoporose?
 
Pr Rachid BAHIRI : L’ostéoporose est une maladie fréquente, fragilisante de l’os. Elle est responsable de fractures. Qu’elles sont les causes de l’ostéoporose ? chez la femme : la ménopause. Chez l’homme et la femme, vieillissement après 70 ans, Maladies endocriniennes ( thyroïde, parathyroïde, ovaire, testicule …), Maladies digestives, Maladies rhumatismales, Maladies prolongé par corticoïdes et Tabac et alcool
 
Quand penser à l’ostéoporose ? Devant : fracture après un choc faible du poignet, des vertèbres, du col du fémur ; perte de la taille, facteurs de risque d’ostéoporose  et ménopause
 
Comment prévenir l’ostéoporose ? Alimentation riche en calcium et vitamine D chez l’enfant et l’adulte, activités physiques régulières, le diagnostic au stade de début de la maladie peut être actuellement fait grâce à l’ostéodensitométrie. Et il existe actuellement des moyens efficaces pour traiter l’ostéoporose. L’ostéoporose n’est plus une fatalité, il n’est jamais trop tôt pour s’occuper de la qualité de vos os, et jamais trop tard pour en parler à votre médecin rhumatolog
 
Dr Anwar CHERKAOUI: Quand un tendon est inflammé, on parle de Tendinites ?
 
Pr Rachid BAHIRI : La tendinite est une inflammation localisée du tendon. Tout le monde est exposé au risque de tendinite : l’épaule est la localisation la plus fréquente. Le coude, le genou, le poignet, la cheville, le rachis… peuvent être aussi concernés. Quelles sont les causes ? L’origine mécanique est la plus fréquente : surmenage par répétition excessive du geste sollicitant le tendon : pratique sportive (ex : tennis elbow, pubalgie du footballeur), travaux ménagers, bricolage …Et frottement du tendon contre une surface agressive (chaussure trop serrée, équipement sportif inadapté)
 
Comment les reconnaître ? Initialement, la douleur survient uniquement à l’effort et disparaît au repos. Ensuite, si rien n’est fait, la douleur devient progressivement permanente et handicapante. La rupture complète du tendon fragilisé est le risque majeur.
 
Quel traitement ?
 
La tendinite d’origine mécanique se traite médicalement et ses chances de guérison sont maximales lorsqu’elle est rapidement prise en charge par le rhumatologue.
 
Quelques conseils de prévention : Il est tellement plus facile de prévenir que de traiter une tendinite. chez le sportif : bien s’échauffer et d’étirer avant chaque entraînement, aller très lentement dans la progression des exercices, veiller à acquérir une bonne technique gestuelle, s’équiper d’un matériel adapté, boire abondamment pendant l’entraînement. Cher le sédentaire : éviter le surmenage musculaire impromptu (bricolage, jardinage). Dans tout les cas, s’arrêter dès que le geste devient douloureux et consulter son rhumatologue.
 
 
 
 
 

Rédaction
Lu 57 fois
Lundi 15 Mars 2021





Dans la même rubrique :
< >


 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de ces articles, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de ce portail d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.