Menu

Les troubles d’apprentissages sous les yeux de cinéastes en herbe


La 14ème édition du Festival HandiFilm, placée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohamed VI, se déroulera du 17 au 19 juin sous le thème: « les troubles d’apprentissage à travers le zoom des jeunes cinéastes ». 31 films seront présentés par 8 pays au cours du festival.



Le programme est riche, il y aura la compétition internationale officielle du court métrage, un Master class sur « L’histoire du cinéma au Maroc », une compétition internationale du court métrage Spécial Juniors, une table ronde sur la thématique choisie pour cette édition et une projection cinématographique. La cérémonie de clôture qui se déroulera le samedi 19 juin annoncera le palmarès.

Cette année, la cérémonie officielle rendra hommage à M. Hassane OUAHBI, Critique de cinéma et membre de l’association « Le cinéma pour tous et partout » ainsi qu’à Mme Tijania FERTAT, ancienne directrice de l’Académie Régionale d’Education et de Formation Rabat – Salé – Kenitra, et ce, pour leur parcours éducatif, administratif et cinéphile. Mme Tijania a aussi rendu plusieurs services dans les domaines de l’éducation inclusive des élèves en situation de handicap et du développement de l’éveil artistique de tous les apprenants. Quant à M.OUAHBI, il a beaucoup donné aux jeunes et enfants dans le domaine de l’éducation à l’image, de la promotion de la cinéphilie et à la critique du cinéma.
 
Le thème choisi, en rapport avec les troubles de l'apprentissage, englobe la dyslexie(troubles en rapport avec la lecture), la dysgraphie(capacités d'écriture) et la dyscalculie(en rapport avec le calcul). Ce sont des troubles qui constituent un réel handicap pour les élèves en cours scolaire, met en exergue Sanâa Skalante Karouani, Présidente de l’Association Handifilm. Elle ambitionne, lors de cette édition, de donner plus de visibilité aux personnes à besoins spécifiques et de changer le regard posé sur le handicap. Le plaisir du cinéma est toujours recherché et partagé avec les professionnels et les personnes en situation de handicap. En cette conjoncture de crise épidémique, le mode hybride a été choisi pour plus de partage et  une large diffusion en mode digital.

En effet, le contexte pandémique a bouleversé tous les aspects de la vie, particulièrement le domaine artistico-culturel, mais n'a pas empêché les professionnels d'encadrer et d'accompagner les jeunes dans la production de leurs films dans le cadre du projet «Les Jeunes devant derrière la caméra pour une société inclusive», avec le soutien de la Fondation Drosos, assure Dr Hassane BENKHLAFA, Directeur du Festival Handifilm. Aussi, en marge du thème, un groupe de réflexion a été constitué sous le nom «Think Tank créativité et développement personnel» dont l'objectif est de déceler, durant les trois années à venir, ce qui entrave le développement du sens artistique chez les jeunes.

Des jeunes qui ont aussi besoin de valeurs et de Droits. D’où la présence de l’Observatoire Marocain de l’Education Inclusive, présidé par Ahmed HAOUATE, lequel souligne le rôle du  partage des  valeurs de l’inclusion sous tous ses aspects. En particulier ceux du droit d’accès à la culture et aux loisirs conformément à l’article 30 de la convention internationale des droits des personnes en situation du handicap.

L’OMEI agit comme catalyseur et acteur de plaidoyer pour une scolarisation inclusive, en focalisant sur le développement des compétences.


Les « cinématographes » en compétition

Les court-métrages en compétition, côté marocain, sont: "SALIMA", du réalisateur Mohammed Addabani et "FARHA" du réalisateur Soufiane Sanioui. L’Algérie sera représentée par LANDMINES "Mines de rien", du réalisateur Omar Kahouadji et « Sound 60/60 » du réalisateur Mohammed Mhamdi. Il y aura aussi diffusion de « Are You Volleyball !? » du réalisateur iranien Mohammad Bakhshi ; « Ian, Una Historia Que Nos Movilizar » du réalisateur argentin Abel Goldfarb et « Drawing Life » du réalisateur brésilien Luciano Lagares.

L’ espagnol Riccardo Serrano entrera en compétition avec « Lily's Hair » et « I’m Special ». D’autres réalisateurs espagnols,  Cesc Nogueras et Sergio Barba, projetteront, respectivement, « Down To Earth » et « Mi Estrella ».

Côté français, les court métrages à présenter sont « CLARA » du réalisateur Jean Paul Gauthier ; « SUMMERTIME » du réalisateur Jacques Roure ; « L’humoriste, le fauteuil et les autres » et « Mission handicapée » de la réalisatrice  Adeline de Oliveira et « La vie de Luc » de Daniel Caracci.

Le Festival HandiFilm connaitra aussi une compétition internationale du court- métrage spéciale juniors. 10 lycées du Maroc (Rabat, Salé, Sidi Slimane, Tifelt,Témara, Khemisset, Skhirat et Berrechid), 2 lycées de France et 2 lycées d'Italie feront partie de la compétition.

Les Membres du jury sont : Adil SEMMAR, critique de cinéma et Fondateur et directeur de plateforme digitale www.maghrebarts.net Film programmer; Asmaa EL ALAOUI, réalisatrice et scénariste ;  Janane FATINE MOHAMMADI, productrice, réalisatrice et directrice de l’Institut Spécialisé du Cinéma et de l’Audiovisuel ainsi que Kawtar BENCHAFFI, cadre administratif et cantatrice, Lauréate de la meilleure voix marocaine en 2016.

A suivre toutes les activités sur Facebook via le lien:
 https://www.facebook.com/FestivalHandiFilmRabat






Journaliste professionnelle. 30 ans d'expérience à L'Opinion. Actuellement journaliste à Radio Web... En savoir plus sur cet auteur
Mardi 15 Juin 2021

Dans la même rubrique :
< >