Menu

Ma lettre ouverte au covid-19




Pour commencer , il faut que vous sachiez, oui je vous vouvoie car nous serons jamais intime , que je vous déteste.


Vous m’avez mis en résidence surveillée , sans passer par aucun tribunal , moi et les 3.000.000.000 de mes semblables à travers le monde.


je ne vous aime pas , mais vraiment pas du tout , car vous m’avez privé de ma petite fille , éloigner de mes enfants et retirer de ma famille et de mes amis.


Je reste croyant mais vous me faite peur avec votre nom barbare.


Même à mon âge de senior , j’adorais travailler et vous m’avez mis au chômage technique et forcé au télétravail comme des millions de mes compatriotes.


Les malheurs du monde étaient déjà assez insupportables pour que vous en rajoutiez une couche de désespoir .


Vous êtes un assassin , ni plus ni moins , avec votre faucheuse de nos seniors.


Vous n'est même pas un être vivant et vous avez osé déclarer la guerre au monde entier .


Comment une stupide créature , comme vous , a-t-elle pu en quelques semaines tuer l'économie , la finance et le commerce mondial ......


je vous accuse d’avance de la responsabilité d’une récession généralisée , de troubles sociaux à venir , de déstabilisation politique en vue et d’explosions sociétales .


Je vous condamne déjà à la peine de mort , sans droit à aucunes défense , pour le chômage que vous allez créer , pour les faillites que vous allez provoquer , pour les dépressions que vous allez instaurer , pour les divorces que vous allez engendrer et les suicides que vous allez susciter.


Comment , en ci peu de temps , avez-vous réussi à créer la zizanie entre les scientifiques , déshabiller les politiques publiques de santé de tous les pays , ridiculiser nos chaînes d'information et ringardiser toutes nos convictions


Vous osez déjà nous menacer d'hiberner un temps pour revenir l'automne prochain , de muter si par bonheur on trouvait un vaccin ou d’appeler à la rescousse vos cousins du SARS-CoV-2


Je ne vous salue pas et je vous promet de vous écrire d’autres lettres pour vous dire comment l’humanité va vous éradiquer.


Ni considérations , ni salutations et certainement pas cordialement

 

Adnane Benchakroun / lettre rédigée le 15 ème jour du confinement









Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté