Menu

Non, ce n'est pas la faute du jeûne lui-même.!


Les modifications négatives physiques ou psychiques, sont dues aux conditions de vie qui entourent le jeûne plutôt que le jeûne lui-même.

Par Dr Anwar CHERKAOUI



Diminution progressive de la cigarette, boire de 1,5 à 2 litres  d’eau, manger beaucoup de légumes et fruits, favoriser les produits contenant des sucres lents (dates et miel ), espacer les repas le soir et dormir suffisamment.
                                                                                                                 
Les résultats des travaux de recherches, menées par la Fondation Hassan II pour la recherche scientifique et médicale sur le Ramadan ( FRSMR),  tendent à démontrer que lorsque des modifications négatives existent ( physiques ou psychiques), elles sont dues aux conditions de vie qui entourent le jeûne plutôt que le jeûne lui-même. Ainsi, la plupart de ces modifications peuvent être facilement évitées par une bonne hygiène de vie au cours du mois du Ramadan, tient à préciser Pr Farid HAKKOU, président de la Fondation.
 
En ce qui concerne, des effets négatifs dus aux excitants et au tabac, il est recommandé aux personnes à risque d’entamer une diminution progressive (sevrage) de la prise d’excitants et de cigarettes durant la semaine qui précède le jeûne ou pendant la première semaine du jeûne. Les conséquences d’un arrêt brutal de consommation de ces produits se feraient alors moins sentir. Par ailleurs, ces personnes pourraient également consommer un verre de thé ou de café juste après le shor, au cours des premiers jours de jeûne, afin de faciliter leur adaptation au nouveau rythme de vie du Ramadan.
 
Pour ce qui est du comportement alimentaire, indique Pr HAKKOU, la quasi-totalité des effets négatifs observés peut être évitée en respectant des règles hygiéno-diétetiques de base, à savoir :          
Boire suffisamment d’eau au cours de la soirée
Veiller à l’équilibre alimentaire en favorisant l’apport en protéines d’origine végétale et les fruits
Consommer modérément les produits sucrés, très largement disponibles et attractifs
Favoriser la prise de produits contenant des sucres lents (dates, miel…)
Espacer les repas afin de permettre une bonne digestion
Eviter d’aller au lit juste après le dîner
 
Le Ramadan est une période qui se prête à de nombreuses réalisations et dont le musulman doit profiter au maximum. Il est ainsi possible d’arrêter définitivement de fumer et de consommer des substances dangereuses pour la santé de l’individu.

Le Ramadan est également une période de cohésion sociale qui peut avoir de grands bénéfices sur le comportement de certaines catégories de personnes souffrant de dépression ou d’autres troubles de l’humeur

Il faut rappeler que la Fondation Hassan II pour la recherche scientifique et médicale sur le Ramadan ( FRSMR), a pour objectifs d’effectuer et de promouvoir des recherches dans les domaines de la Santé pendant le Ramadan, indique son président Pr Farid HAKKOU.

Elle compte parmi ses membres des scientifiques, des médecins et des spécialistes de la Chariâa qui travaillent de manière régulière et soutenue pour atteindre ces objectifs. Ces derniers passent par la réalisation d’un certain nombre d’expériences et d’essais cliniques, au sein du Centre de Recherche de la Fondation ou en collaboration avec des centres spécialisés au Maroc ou à l’étranger.

La Fondation Hassan II déploie aussi des efforts importants dans le domaine de la communication sur le sujet de la Santé et le Ramadan. Ainsi, depuis sa création, elle a organisé de multiples réunions nationales et internationales, à l’intention du monde scientifique et de la population générale, pour véhiculer les données scientifiques et les conseils à la population sur la Santé pendant le Ramadan. Elle a organisé aussi une réponse téléphonique au cours des mois de Ramadan pour répondre aux questions relatives à la santé pendant le Ramadan.
 
La base de l’action de la Fondation est : “de déterminer les conditions idéales pour les personnes en bonne santé ou malades pour pratiquer le jeûne du mois de Ramadan dans les meilleures conditions de santé de santé”.
 
 
 
 
 



Dr Anwar CHERKAOUI


Rédigé par Dr Anwar CHERKAOUI le Samedi 17 Avril 2021


 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté