Menu

Patriote par-dessus tout !




Après un tour d'horizon sur le sujet qui fâche "La peine de mort" et après avoir donné la parole à la militante Aicha Chenna, autant écouter et découvrir sereinement l'avis du père de Adnane Bouchouf

Contacté par Nos soins, le père de Adnane Bouchouf, un enfant de 11 ans, violé puis tué, coupe court à nos éléments de langage, puis rétorque avec la résignation qu’on lui connait, comme pour rappeler une évidence ancrée  dans sa psyché

«  La chose a le mérite d’être clair, ça n’a pas besoin de … »

Une allusion tronquée, comme rattrapée par la pudeur, mais qui dessine la volonté du père :

Une peine de mort exécutoire à l’égard de l’assassin. Mais s’arrêter là, serait dénaturer le rendu de l’aveu en son entité.

De fil en aiguille, et composant tant bien que mal avec le côté taciturne du père, avec ses réponses sobres et laconiques,  de ces brièvetés où semblait poindre une douleur, qui, s’il lui eut été donnée libre cours, serait terriblement loquace.

De fil en aiguille donc, et après avoir mis au goût de la discussion, non sans peine, que la peine de mort n’était pas exécutoire, quelle était notre surprise, lorsque le silence du père donna lieu à une grandeur sans nulle autre.

Un patriotisme exemplaire qui s’exprime par une soumission sans fard à nos textes de lois.

« Nous verrons ce que la justice en fera ».

Nous ne pouvons qu’être frappés d’embarras si tant est  que l’on prenne le soin de disséquer ses propos à la lumière de ceux de la foule.

Une foule, qui dans sa compassion, hurlait une haine à peine audible de l’assassin, et réclamant sa tête par une série de gestes crispés, comme impuissants.

Devrions-nous, suite à ce témoignage,  mettre moins de feu dans nos tempéraments ?

 

 Hicham Aboumerrouane









Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté