Menu

RN : La claque des régionales




rn__la_claque_des_regionales.mp3 A lire ou à écouter en podcast :  (5.15 Mo)

Les sondeurs sondés…
 
Le pronostic tombe à l’eau, les instituts de sondages peuvent aller se rhabiller… « bidouillage », « combine », deux étiquettes placardées sur le front des sondeurs sondés. Ne prirent-ils pas des vessies pour des lanternes ? 
 
C’est bougrement  se tromper, faire du RN le rafleur de mise,  le voir piétiné, roulé dans l’incompréhension, dans toutes les régions sauf une : La PACA. 
 
C’est dire de l’arbitraire des intentions de vote. Le camp « Le Pen », tombé de haut,  pour rafistoler son image, accuse, tout regret, ce taux d’abstention porteur de grâce et de poisse : 66%. 
 
Bien que ce taux soit le plus exacerbé chez le RN avec 76%. Les responsables RN n’eurent de colère  que pour leurs…électeurs. C’est le RN lâché par les siens. 
 
La désertion en chaîne des idées « pivot » qui « graissent »  les inclinations des adhérents serait l’un des éléments . Cet alignement « Le Pen » sur la Reapolitik… ne dit-on pas que la maîtresse à bord se chiraquise ? 
 
Entre RN et ses disciples…une scission ?
 
Que ces chevaux de bataille se soient étripés… par ses propres soins. C’est que l’Europe, l’Euro, Cour Européenne, immigration, Islam… que ces dossiers gros comme « RN » édulcorés, égratignés de plus que ne le souffriraient les disciples « RN ». 
 
Cette offre qui mit de la « politique » dans sa « fougue » ne « chante » plus aux fidèles de l’extrême droite.  C’est Le Pen qui s’auréole du « reste politique », c’est ce « front » devenu rassemblement…au moins de « nom », car pour Le Pen, le père, c’est du pareil au même. 
 
Marine donc, qui, dans un dernier tour de chauffe, aurait abusé de la verve populiste,  en se délestant comme des poux de la ligne Zemmourienne, eu égard de l’Islam et autre.  
 
C’est l’offre qui ne correspond plus à la demande. D’autres « couleurs » politiques ont crié victoire, de la plus galante des façons ? : «  j’ai brisé la mâchoire au RN » s’écrie Xavier Bertrand hors de lui. Oui le candidat LR a le vent en poupes !  
 
De quoi faire cabrer Le Pen ( le père ) qui dit récemment : «  Il n’a pas la carrure… » n’est-ce pas que cette carrure ( qu’il n’aurait pas ) a fini par faire de l’ombre ? C’est que le LR est grand vainqueur de la bataille. 
 
 
 



Le « En même temps » à bout de souffle.
 
Une victoire qui en dit long sur le « sentiment » politique français, bien qu’amoindri de par cet abstentionnisme « abyssal » pour user du qualificatif du porte-parole LREM, ou est-ce plutôt une alarme de plus ? 
 
Un « sentiment » qui « vomit » cet  «  en même temps »? Ce clivage gauche-droite tombé par Macron cherche-t-il à se rétablir ? Est-ce le retour des partis traditionnels ? Ce camouflet subi par LREM vient-il renforcer cette hypothèse ? 
 
Un parti, qui se voudrait tous les partis à la fois ? N’est-ce pas aller nulle part qu’aller dans tous les sens et à la fois ? Serait porté de dire un anti-LREM. 
 
L’échec chiffré du parti Macron, un parti « nationalisé »,  non « localisé », un parti parachuté ? Un parti inexistant ? Non enraciné ? Comme disent d’autres ? 
 
En l’air cette carte qu’il eut à jouer pour faire barrage au RN… L’engouement signé Éric Dupont Moretti qui dans un lapsus ou pas, dans la région PACA, dit « Marine Le Peste », et d’autres offenses plus « gantées » : « ce parti est une honte » fulmina-t-il…Tout ça pour ça ?
 
C’est  sens dessus sens dessous… En Marche n’est plus indispensable pour contrer les appétits RN… RN et EM deux partis déchus.
 
Alors que  LR parade en chef, quel compromis envisageable entre Bertrand, Wauquiez, et Pécresse ? Connaîtra-t-on à nouveau le scénario d’un « Fillon » ? N’est-ce pas qu’ « une »  politique serait de chercher dans le linge sale de son rival ?





Mardi 22 Juin 2021

Dans la même rubrique :
< >