Menu
lodj lodj
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
search





Un guide de plaidoirie civile pour le Sahara marocain


Le ministère d'État chargé des droits de l'homme et des relations avec le Parlement a publié un guide pratique sur les mécanismes consultatifs parallèles pour le plaidoyer de la société civile dans les forums internationaux sur la question du Sahara marocain, notamment au sein des Nations Unies, de l'Union africaine et de l'Union européenne.



Selon ce qu'a annoncé le ministère, l'objectif du guide est de « contribuer au renforcement du plaidoyer civil pour la marocanité du Sahara, en responsabilisant les acteurs non gouvernementaux avec des mécanismes procéduraux et techniques liés au processus de plaidoyer au sein des organes consultatifs des organisations internationales et organisations régionales, et du cadre conceptuel et procédural du processus multilatéral de plaidoirie et de négociation dans les rouages des Nations Unies, de l'Union européenne et de l'Union africaine, afin de soutenir le droit légitime de l'Etat marocain dans ses provinces du sud.

Le document, vise à « employer efficacement des arguments et des preuves dans les campagnes de plaidoyer auprès des institutions multilatérales internationales et des différents acteurs de la scène internationale impliqués dans la question du Sahara marocain, en plus de la vigilance, de la veille d'information et de communication médiatique. Il a également pour but de permettre aux acteurs non-étatiques pour comprendre les enjeux de la prise de décision internationale et l'influencer. Parmi ses objectifs figure également : « Donner aux acteurs non gouvernementaux les techniques et stratégies nécessaires pour développer des plateformes et des campagnes de plaidoyer numériques sur la question du Sahara marocain ».

Le guide a identifié plusieurs approches pour plaider la question du Sahara marocain, dont la première est historique, rappelant « la souveraineté marocaine sur les provinces du sud à travers l'histoire » et donnant un aperçu de la « voie de règlement de la question de la Sahara."

Le document incluait également l’aspect légal, précisant qu'il s'agit « d'un des principaux axes de compréhension et de contrôle équilibré et rationnel du lexique des termes sémantiques utilisés dans le contexte de ce conflit artificiel sur la question du Sahara marocain, et c'est une porte d'entrée importante pour permettre à diverses personnalités, institutions, organes et organisations nationales pour plaider des arguments pertinents et efficaces pour réfuter les allégations des thèses hostiles à l'intégrité territoriale.

Le guide a également mis en exergue l'approche « droits humains et développement », précisant que « parallèlement à l'effort diplomatique, le Maroc a poursuivi ses efforts sur le terrain pour faire des provinces du sud un pôle de développement dans la région, à travers le nouveau modèle de développement des provinces du sud.

Le ministère a également évoqué les approches institutionnelles pratiques du plaidoyer de la société civile au sein des institutions multilatérales, puis a souligné l'importance du plaidoyer numérique, affirmant « qu'au vu de la présence intense du Front Polisario et de ses partisans sur les réseaux sociaux dans une stratégie collective et organisée, les organisations de la société civile doivent développer des stratégies et des mécanismes, afin d'améliorer leur présence numérique.





Mustapha Bourakkadi
Journaliste sans la prétention de détenir la science infuse... ma seule ambition est de rapporter... En savoir plus sur cet auteur
Vendredi 24 Septembre 2021