L'ODJ Média


La commission d’arbitrage de la FRMF a été dissoute et elle sera désormais gérée par la LNFP  26/03/2023

Ceux proches des rouages du football marocain savent que le président de la FRMF, Fouzi Lekjaâ, était comme un «pare-chocs» qui encaissait les coups à la place des arbitres. 

À cause des campagnes successives qui doutaient de son intégrité, Lekjaâ a finalement cédé et a décidé de «laisser les arbitres marocains assumer leurs performances».

La commission d’arbitrage de la FRMF a été dissoute et cette dernière sera désormais gérée par la LNFP, la Fédération préférant vaquer désormais à la gestion des sélections nationales.

Nouveau commentaire :



A mag created with Madmagz.







​Fès : un incendie ravage un centre commercial, 4 morts et 26 blessés

Une tragédie a frappé la ville de Fès le mercredi 5 juin 2024, lorsqu'un incendie dévastateur a ravagé un complexe commercial à Bab Ftour, situé dans l'ancienne médina. L'incendie, qui a éclaté en soirée, a causé la mort de quatre personnes et en a blessé vingt-six autres, selon les autorités locales.

Les équipes de secours sont rapidement intervenues pour maîtriser les flammes et évacuer les blessés vers les hôpitaux les plus proches. Les pompiers ont mis plusieurs heures à venir à bout de l'incendie en raison de la densité des bâtiments et des matériaux inflammables présents dans le complexe.

Cet événement tragique a soulevé des questions sur la sécurité incendie dans les marchés et centres commerciaux du pays. Les premiers éléments de l'enquête indiquent que l'incendie pourrait être dû à un court-circuit électrique, mais les autorités continuent de rassembler des preuves pour déterminer la cause exacte de l'accident.

En réponse à cette catastrophe, les autorités locales et nationales ont exprimé leur solidarité avec les victimes et leurs familles. Des mesures d'urgence ont été mises en place pour fournir un soutien aux personnes affectées et pour renforcer la sécurité incendie dans les lieux publics.

Les incidents de ce genre sont malheureusement fréquents dans les marchés marocains, où les normes de sécurité sont souvent insuffisantes. Cet incendie relance le débat sur la nécessité d'améliorer les infrastructures et de mettre en place des régulations strictes pour prévenir de telles tragédies à l'avenir.