Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search






Brûler de l'encens chez soi est-il mauvais pour la santé ?


Pratique de plus en plus répandue, allumer de l'encens chez soi serait nocif pour les poumons.



Pour beaucoup d'entre nous, brûler de l'encens fait partie d'un rituel de bien-être. L'odeur de l'encens est apaisante et ne ressemble à rien d'autre : elle est à la fois boisée, résineuse et herbacée.
 
Vous envisagez peut-être de passer à l'encens comme forme de parfum d'intérieur, considéré comme plus naturel que les diffuseurs à roseaux ou les bougies. Mais l'encens est-il aussi innocent qu'il n'y paraît ?
 

Ces dernières années, nous avons tous beaucoup appris sur la pollution atmosphérique, qu'elle soit extérieure ou intérieure. Des objets banals comme les cheminées sont désormais considérés différemment, car nous savons qu'ils contribuent eux aussi à la pollution atmosphérique. En fait, nous passons beaucoup de temps à essayer d'améliorer la qualité de l'air de nos maisons. Comment l'encens se positionne-t-il sur ce plan ?

De quoi est composé l’encens ?

Les poudres couramment utilisées dans la fabrication de l'encens proviennent de matériaux tels que la racine de réglisse, la cannelle, le fenouil, la rhubarbe chinoise et l'écorce de magnolia. Le composant odorant peut provenir d'huiles essentielles, de muscs et de résines, y compris le lentisque, les gommes d'arbre, le bois de santal et le bois de cèdre.
 
Les muscs généralement utilisés de nos jours sont synthétiques. Le bois de santal synthétique est également très courant car, là encore, le vrai bois de santal est devenu incroyablement rare et cher et n'est utilisé que dans certains parfums. La partie adhésive de l'encens est fabriquée à partir d'écorce d'arbre.
 
Globalement, jusqu'ici tout va bien. Il n'y a rien de particulièrement problématique dans les ingrédients de votre bâton, serpentin ou cône d'encens typique, à moins que vous ne soyez allergique aux huiles essentielles ou à la cannelle. Cependant, c'est lorsque l'encens est brûlé qu'il peut devenir problématique.

Brûler de l’encens est-il mauvais pour la santé ?

Malheureusement, d'après les données disponibles actuellement, oui. Ce dont nous ne sommes pas sûrs, c'est à quel point c'est mauvais pour la santé, ou à quelles concentrations, mais les effets nocifs de la brûlure d'encens à long terme sont bien documentés.

Lorsque l'on brûle de l'encens, la fumée qu'il produit contient à la fois des émanations chimiques et des particules, et les deux sont liés à des effets nocifs sur la santé humaine.
 
Plusieurs études ont montré que la combustion d'encens peut être considérée comme une "source importante, voire majeure, de particules dans les habitations", au même titre que la combustion de bois, les bougies et les cigarettes. L'inhalation régulière de particules a été liée à des problèmes respiratoires et même au cancer du poumon, bien qu'il soit important de souligner qu'il n'existe actuellement aucune preuve que la combustion d'encens provoque elle seule le cancer.
 
Les fumées générées contiennent des sous-produits qui peuvent provoquer des symptômes respiratoires tels que la toux et la respiration sifflante, mais aussi des irritations oculaires, des réactions allergiques cutanées et des maux de tête.
 
Que nous disent réellement ces preuves ? Elles nous indiquent que la combustion constante d'encens est susceptible d'avoir un effet irritant sur votre système respiratoire, même si elle ne provoque pas de maladie chronique. Une autre étude datant de 2008, souligne que "la pollution de l'air à l'intérieur et autour de divers temples a été documentée comme ayant des effets nocifs sur la santé. Lorsque les polluants de la fumée d'encens sont inhalés, ils provoquent un dysfonctionnement du système respiratoire".

Que peut-on faire ?

Bien sûr, si vous n’en brûlez qu’occasionnellement chez vous, les risques diminuent. La prudence est toutefois recommandée lors de l'utilisation d'encens. Veillez toujours à ce que la pièce soit correctement ventilée - gardez les fenêtres ouvertes et les purificateurs d'air à fond.
 
L'encens est également à éviter si vous êtes enceinte ou si vous allaitez. Vous devez également l'éviter si vous souffrez d'un problème de santé respiratoire, comme l'asthme. Sinon, si vous aimez vraiment l'odeur de l'encens et que vous n'avez jamais ressenti d'effets indésirables auparavant, vous pouvez en profiter de temps en temps, avec la fenêtre ouverte. L'acquisition d'un purificateur d'air pour réduire la quantité de pollution créée par l'encens dans votre maison est également une très bonne idée.
 
Vous voulez toujours profiter d'un parfum d'intérieur agréable sans ces microparticules ? Optez plutôt pour un joli diffuseur d'huiles essentielles. C'est beaucoup plus sûr que l'encens.

Lu 41 fois
Vendredi 23 Septembre 2022





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 23 Septembre 2022 - 19:00 Réflexologie : Ces avantages de marcher pieds nus

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | L'ODJ Podcasts | Communiqué de presse | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.







Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de ces articles, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de ce portail d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.


Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html















Partager ce site